Qu’est-ce que la déficience intellectuelle?
La déficience intellectuelle est un terme utilisé pour désigner les difficultés d’apprentissage et de communication de certaines personnes. Ces difficultés se présentent généralement dès la naissance ou à un âge précoce. Les plus grandes difficultés auxquelles font face les personnes ayant une déficience intellectuelle sont souvent les stéréotypes, les perceptions négatives et la discrimination dont les autres personnes font preuve à leur égard en réaction à des façons uniques et différentes d’apprendre et de communiquer. Une personne peut naître avec une déficience intellectuelle ou celle-ci peut survenir plus tard dans la vie à cause d’un accident.
  • Environ 755 000 Canadiennes et Canadiens vivent avec une déficience intellectuelle et les membres de leur famille représentent des millions d’autres personnes.
  • 70 % des personnes ayant une déficience intellectuelle vivent en dessous du seuil de pauvreté.
  • 75 % des adultes qui ont une déficience intellectuelle et qui sont en âge de travailler sont sans emploi.
  • 60 % des enfants ayant une déficience intellectuelle ne reçoivent pas une éducation de qualité à l’école de leur quartier.
  • Les jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle sont cinq fois plus susceptibles que ceux sans handicap de ne pas être titulaires d’un diplôme d’études.
  • Les personnes ayant une déficience intellectuelle sont quatre fois plus susceptibles d’être victimes de violence ou maltraitées.
  • L’ACIC est le seul organisme pancanadien qui travaille uniquement au nom des personnes ayant une déficience intellectuelle et de leurs familles.

De nos jours, plus de 755 000 Canadiennes et Canadiens vivent avec une déficience intellectuelle. Leurs familles, leurs proches et les défenseurs de leurs droits représentent par ailleurs plusieurs millions d’autres personnes. Le potentiel d’intégration se profile à l’horizon plus que jamais. L’ensemble de ces personnes, de ces familles et de ces chefs de file communautaires travaillent main dans la main et ouvrent la voie à ces personnes dans un effort sans précédent. De nouvelles avenues commencent à voir le jour et cherchent à offrir une intégration scolaire de qualité, des possibilités d’emploi, une participation et une appartenance à la communauté partout au Canada.

Pourtant, l’isolement, l’exclusion, la pauvreté et la victimisation restent encore aujourd’hui la norme pour beaucoup trop d’entre eux, et ce, pour la majorité des personnes ayant une déficience intellectuelle. Les violations des droits de la personne et la discrimination systémique contre les personnes ayant une déficience intellectuelle persistent au Canada et dans le monde – même si le Canada et plus de 150 autres États ont ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.

En effet, dans plusieurs domaines, il est à craindre que les progrès réalisés en matière d’éducation, de désinstitutionnalisation et de soutien communautaire soient maintenant menacés et le dérapage est manifeste. Les familles et les associations membres à travers le Canada sentent que les possibilités d’intégration dans la communauté sont de plus en plus précaires. C’est pourquoi l’ACIC a l’intention d’ouvrir la voie pour aider les Canadiennes et Canadiens à faire face à la menace et à bâtir un Canada pleinement inclusif.