EN Cliquez sur cette icône pour en savoir plus sur notre engagement envers les clients et employés handicapés.
Intégration communautaire

De 1998 à 2014, l’ACIC, en partenariat avec Personnes d’abord du Canada et les associations provinciales et territoriales pour l’intégration communautaire (APTIC), a lancé l’Initiative d’intégration communautaire (IIC), une initiative nationale de développement communautaire favorisant l’intégration, la pleine participation et la citoyenneté des Canadiens et Canadiennes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles. Le but de l’IIC était « d’aider les communautés à développer les capacités dont elles ont besoin pour réussir à intégrer les personnes ayant une déficience intellectuelle de manière à promouvoir leurs rôles en tant que citoyens à part entière». L’initiative visait à exercer une influence sur les changements nécessaires au sein des politiques et des pratiques des secteurs communautaires en apportant de l’innovation à ces secteurs grâce à un processus de transformation des valeurs, des politiques ou des pratiques aux niveaux municipal, régional, provincial et territorial. Le projet a amélioré la vie de plusieurs milliers de personnes et de familles dans les communautés, grandes et petites, partout au pays.

Fin à l’exclusion

En 2006, l’ACIC en partenariat avec le Conseil des Canadiens avec déficiences a lancé l’initiative nationale Fin à l’exclusion. L’initiative a donné lieu à un rassemblement annuel à Ottawa et à l’élaboration d’une Déclaration pour un Canada accessible et inclusif ainsi qu’à un Plan d’action nationale sur le handicap. Fin à l’exclusion 2010 a permis aux participants d’en apprendre davantage sur les efforts de réduction des politiques générales, notamment par des présentations de Campagne 2000 et Canada sans pauvreté. Fin à l’exclusion 2010 a également marqué le lancement du rapport A Basic Income Plan for Canadians with Severe Disabilities de Caledon Institute of Social Policy. Cette démarche a servi de fondement au travail de l’ACIC – ainsi qu’à d’autres personnes et organismes du mouvement des personnes handicapées – sur la sécurité du revenu, travail qui se poursuit encore aujourd’hui.

Campagnes électorales fédérales

L’ACIC analyse depuis longtemps les plateformes des partis politiques sur le handicap au niveau fédéral. Le maintien des politiques inclusives à l’ordre du jour des campagnes électorales fédérales est essentiel au progrès du mouvement des personnes handicapées au Canada. Les efforts en ce sens aident et peuvent influencer considérablement l’élaboration des plateformes des principaux partis politiques, ce qui sert de mesures permettant plus tard de tenir les partis politiques responsables. Veiller à ce que la voix des personnes ayant une déficience intellectuelle et de leur famille soit entendue est essentiel afin de créer des communautés sécuritaires et inclusives. Nos efforts produisent également des ressources précieuses pour les familles et les défenseurs des droits des personnes handicapées sur les questions et les enjeux soulevés dans les plateformes. L’ACIC ne soutient pas une plateforme ou un parti particulier; le but de notre analyse est de donner un aperçu des engagements envers les personnes handicapées. Outre ses activités, l’ACIC conçoit aussi du matériel électoral pouvant être utilisé et partagé avec les candidats locaux.

Faire de la CDPH une réalité au Canada

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) est le premier traité international juridiquement contraignant en matière de protection des droits des personnes handicapées. La CDPH a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 6 décembre 2006. La CDPH contient 50 articles qui énoncent clairement ce que les droits de la personne actuels signifient dans un contexte de handicap et elle établit des procédures de rapport et de surveillance des États Parties. De plus, il existe un Protocole facultatif qui prévoit un mécanisme de plainte. Ce Protocole permet aux groupes et aux personnes qui ont épuisé toutes leurs ressources nationales de faire examiner une plainte par le Comité des droits des personnes handicapées selon laquelle un État Partie viole les dispositions de la CDPH.

En tant que membre d’inclusion International, l’ACIC a participé activement à la négociation de la CDPH. Le Canada a signé la CDPH le 30 mars 2007 et a ratifié la Convention en mars 2010. En décembre 2016, la Canada a annoncé qu’il prendrait les mesures nécessaires pour ratifier le Protocol facultatif de la CDPH.

L’ACIC continue de travailler avec le mouvement des personnes handicapées et le gouvernement fédéral pour faire de la CDPH une réalité. Ce travail comprend la surveillance de la société civile et la présentation de rapports à l’ONU sur le progrès du Canada dans la mise en œuvre de la Convention.

Ma maison, mon choix

En 2013, l’ACIC en partenariat avec les associations provinciales pour l’intégration communautaire et les organismes locaux qui fournissent des services résidentiels en Ontario, en Nouvelle-Écosse, en Colombie Britannique et au Nouveau-Brunswick ont entrepris le projet Ma maison, mon choix. Ma maison, mon choix était une initiative multipartite de trois ans qui a aidé six fournisseurs de service résidentiel à entamer un processus de transformation de l’organisme pour accroître leur capacité d’aider les adultes ayant une déficience intellectuelle et des besoins plus complexes, à passer d’un arrangement de type résidence de groupe ou Maison d’accueil à des options de vie autonome plus individualisées au sein de la communauté. Les efforts visant à permettre l’accès à un éventail beaucoup plus large de logements et à d’autres possibilités au sein de la communauté se poursuivent aujourd’hui dans toute la fédération de l’ACIC. Ma maison, mon choix a servi de fondation et de tremplin de lancement à l’initiative plus grande Ma maison, mon quartier.

No Excuses

No Excuses était une campagne nationale diffusée à la télévision, à la radio et dans les journaux qui met en vedette deux jeunes Canadiens ayant une déficience intellectuelle. Le but de la campagne était de faire prendre conscience à tous les Canadiens et Canadiennes que la place des élèves ayant une déficience intellectuelle est dans la classe avec tous les autres enfants.

Nous savons que l’intégration scolaire est meilleure pour tous les enfants. Les enfants apprennent de l’expérience qu’ils vivent. Les milieux d’intégration scolaire éducatifs permettent aux enfants non handicapés de se familiariser avec la diversité, et d’apprendre à respecter et à valoriser toutes les personnes. Lorsque les enfants handicapés apprennent aux côtés de leurs pairs, ils sont plus susceptibles de poursuivre leurs études, d’obtenir un emploi et d’être inclus et valorisés dans leurs communautés. Pour en savoir plus sur les avantages de l’intégration scolaire pour tous, veuillez consultez www.inclusiveeducation.ca.

Pour voir la campagne publicitaire :
https://youtu.be/NSnX9Jp7e8c
https://youtu.be/G68R_nCuJTs